Les Racines du Mal

... si le monde explose, la dernière voix audible sera celle d'un expert disant que la chose est impossible.

25 août 2004

Le lointain amour du prochain

Je n'ai jamais beaucoup vu les chrétiens aimer leur prochain. Encore moins pardonner leurs offenses. À l'inverse, j'ai plus souvent eu l'occasion de constater pendant les années où ils étaient censés m'éduquer qu'ils prenaient des libertés avec ces invites à l'éthique de la douceur pour lui préférer un nihilisme des valeurs et balancer des taloches, punir avec un raffinement sans nom, détester ici autant qu'ils chouchoutaient ailleurs, sans parler des tripotages dans les douches ou les passages à tabac sans raison. Versions... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 03:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 août 2004

D'une servitude volontaire

La plupart des gens entretiennent avec leur télévision un rapport singulier. Et pour tout dire assez stupide. Tous prétendent la détester, la critiquent, la conspuent mais passent autant de temps à la conchier qu'à la regarder... Selon eux, il sortirait du petit écran un perpétuel flux d'abjections et d'ignominies, mais ils n'en perdent pas une miette et, avachis, négligés devant leur poste, ils s'installent sous perfusion la journée de travail finie. Que je sache, l'extinction de l'instrument diabolique est aussi une possibilité. A... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2004

Enseigner le fait athée !

Oui, je sais, je professe un antichristianisme primaire... Mais je suis preneur d'informations sur l'antichristianisme secondaire ! Chaque fois que j'ai souhaité m'entretenir avec un vendeur d'arrière-monde juif, chrétien ou musulman - ils vendent les mêmes tapis -, je n'ai rencontré que des gens doués d'une bonne mémoire, mais qui la plupart du temps mettent leur intelligence sous le boisseau... Mémoire des lieux communs enseignés et écrits dans la chair de leur enfance ; et refus de penser pour mieux entretenir leurs illusions.Les... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 17:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 août 2004

La règle des lois de l'hospitalité

L'hospitalité procède du panthéon des vertus grecques - avant tout. Dans un monde agraire de paysans, de bergers qui paissent leurs troupeaux en contemporains d'Homère, elle compense l'austérité de l'errance par la certitude d'un supplément d'âme assuré dans l'absolu. Invention hellène, donc. Elle suppose la porte ouverte pour tout -je dis bien tout - passant qui sollicite le gîte et le couvert. On ne lui demande ni d'où il vient, ni où il va, ni qui il est, ni ce qu'il fait, certes, mais pourvu qu'il soit l'Étranger absolu,... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 août 2004

La courbure du droit

Lorsque jeune étudiant je travaillais à ma thèse de philosophie politique et juridique, ma directrice et moi achoppions sur presque tous les auteurs : j'aimais ceux qu'elle ne portait pas dans son coeur - Helvétius, Marx, Nietzsche -, elle chérissait ceux que j'abominais - Hobbes, Kant, Montesquieu... Pas plus que nous ne lisions en accord tel ou tel que nous aimions en commun. Ainsi La Boétie qu'elle voulait légitimiste quand je le voyais père de toutes les résistances, donc inventeur du tempérament libertaire ! Mais j'aimais sa... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2004

Carpe socialiste, lapin libéral

Une dame philosophe - peu importe son nom, elle vaut ici de manière symptomatique... - vend ces temps-ci un peu partout son produit raffiné dans les cuisines du CNRS : le socialisme libéral. Un centre national et une recherche scientifique, voilà des cautions radicales ! Du sérieux : le jacobinisme centralisé et la méthode des sciences dures... Si la penseuse trouve, au lieu de chercher - comme souvent dans ce fromage -, gageons que l'époque va s'en trouver radicalement bouleversée.Résultats ? Dans les pages "idées" des quotidiens,... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 17:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2004

Le surmoi des sous-moi

Magistrat, gendarme, prêtre : quelles étranges professions où les robes pour hommes se le disputent aux képis à glands et aux soutanes constellées de boutons... Et les polytechniciens : bicorne à plumet, sabres et dorures de vêtments corsetés dans lesquels ils paradent guindés, raides comme la justice - dit-on... Ou maître d'internat : quelle singulière occupation, pion à vie, une fois passé l'âge de cette activité pour payer ses études ! Du goût pour les déguisements, la répression, une proximité avec les préoccupatins d'enfants :... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 13:58 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
12 août 2004

Le voile du bouc émissaire

L'art de poser les questions suppose le pouvoir redoutable d'induire les réponses désirées. On imagine mal combien la formulation d'une interrogation contraint sans en avoir l'air la personne qui donne son avis apparemment en toute innocence. Ainsi le port du voile par les élèves musulmanes dans les écoles de la République française. Pour ou contre ? Bien souvent, on n'évite pas les termes de l'alternative, comme si la solution résidait dans cette double issue : accepter, refuser...Derrière cette sophisterie bien utile pour remplir... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 12:20 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
05 août 2004

Contre le nationalisme régional

Tout le monde aime les régions, plus encore quand elles permettent la fronde contre la nation : beurre, crème, vaches et pommiers de Normandie ; pastis, bouillabaisse et huile d'olive des Provençaux ; corons, bière, moules et frites du Nord ; autant de clichés pour croire que nous résitons au Coca-Cola, aux hamburgers et aux casquettes Nike... Le Pen les chérit, parce que leurs drapeaux rappellent les oriflammes de Vichy ; les écologistes les célèbrent car elles permettent la multiplication des micro-pouvoirs grâce auxquels toute... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 14:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2004

La déraison du plus fort

La déraison du plus fort est toujours la meilleure : le droit n'est pas juste, ni la justice équitable. On le saurait sinon ! Chacun constate à l'envi la double loi sadienne qui mène le monde : prospérité du vice et malheur de la vertu... Le droit procède moins de la revanche des faibles sur les forts - version nietzschéenne - que de la domination pérennisée des puissants sur les misérables - version La Fontaine et Marx réunis. Sauf contorsions idéologiques, on ne sort pas de cette évidence.Chaque époque suppose la domination d'une... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 02:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]