Les Racines du Mal

... si le monde explose, la dernière voix audible sera celle d'un expert disant que la chose est impossible.

25 août 2004

Le lointain amour du prochain

Je n'ai jamais beaucoup vu les chrétiens aimer leur prochain. Encore moins pardonner leurs offenses. À l'inverse, j'ai plus souvent eu l'occasion de constater pendant les années où ils étaient censés m'éduquer qu'ils prenaient des libertés avec ces invites à l'éthique de la douceur pour lui préférer un nihilisme des valeurs et balancer des taloches, punir avec un raffinement sans nom, détester ici autant qu'ils chouchoutaient ailleurs, sans parler des tripotages dans les douches ou les passages à tabac sans raison. Versions... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 03:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 août 2004

D'une servitude volontaire

La plupart des gens entretiennent avec leur télévision un rapport singulier. Et pour tout dire assez stupide. Tous prétendent la détester, la critiquent, la conspuent mais passent autant de temps à la conchier qu'à la regarder... Selon eux, il sortirait du petit écran un perpétuel flux d'abjections et d'ignominies, mais ils n'en perdent pas une miette et, avachis, négligés devant leur poste, ils s'installent sous perfusion la journée de travail finie. Que je sache, l'extinction de l'instrument diabolique est aussi une possibilité. A... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 août 2004

Enseigner le fait athée !

Oui, je sais, je professe un antichristianisme primaire... Mais je suis preneur d'informations sur l'antichristianisme secondaire ! Chaque fois que j'ai souhaité m'entretenir avec un vendeur d'arrière-monde juif, chrétien ou musulman - ils vendent les mêmes tapis -, je n'ai rencontré que des gens doués d'une bonne mémoire, mais qui la plupart du temps mettent leur intelligence sous le boisseau... Mémoire des lieux communs enseignés et écrits dans la chair de leur enfance ; et refus de penser pour mieux entretenir leurs illusions.Les... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 17:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 août 2004

La règle des lois de l'hospitalité

L'hospitalité procède du panthéon des vertus grecques - avant tout. Dans un monde agraire de paysans, de bergers qui paissent leurs troupeaux en contemporains d'Homère, elle compense l'austérité de l'errance par la certitude d'un supplément d'âme assuré dans l'absolu. Invention hellène, donc. Elle suppose la porte ouverte pour tout -je dis bien tout - passant qui sollicite le gîte et le couvert. On ne lui demande ni d'où il vient, ni où il va, ni qui il est, ni ce qu'il fait, certes, mais pourvu qu'il soit l'Étranger absolu,... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 13:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 août 2004

Je devrais pouvoir empêcher la guerre

Navires de guerre alignés Par curiosité, j’ai cherché de quoi parlait Kafka dans son journal, le 11 septembre 1911. Il était à Paris, il avait assisté à une légère collision entre une voiture et un tricycle et il a raconté dans ses moindres détails le spectacle urbain que le petit accident avait provoqué dans la rue : une multitude de gens s’agglutinant autour de la voiture et du tricycle, curieux de savoir ce qui s’était passé et quelles décisions prenaient les représentants de l’ordre. J’ai voulu savoir ce que disait Kafka dans son... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2004

La courbure du droit

Lorsque jeune étudiant je travaillais à ma thèse de philosophie politique et juridique, ma directrice et moi achoppions sur presque tous les auteurs : j'aimais ceux qu'elle ne portait pas dans son coeur - Helvétius, Marx, Nietzsche -, elle chérissait ceux que j'abominais - Hobbes, Kant, Montesquieu... Pas plus que nous ne lisions en accord tel ou tel que nous aimions en commun. Ainsi La Boétie qu'elle voulait légitimiste quand je le voyais père de toutes les résistances, donc inventeur du tempérament libertaire ! Mais j'aimais sa... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 août 2004

Moi, Guaipuro Cuauhtémoc,...

Eh bien me voici, moi, Guaipuro Cuauhtémoc, descendant des peuples qui, il y a quarante mille ans, peuplaient l'Amérique. Je suis venu à la rencontre de ceux qui l'ont rencontrée il y a cinq cents ans. Voici donc que nous nous rencontrons tous : nous savons qui nous sommes et il ne nous en faut pas plus. Nous n'aurons jamais rien d'autre. Mon frère douanier européen me réclame un papier écrit avec un visa pour pouvoir découvrir ceux qui m'ont découvert avant. Mon frère usurier européen me réclame le paiement d'une dette contractée... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 12:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 août 2004

Travailler, moi ? Jamais ! (2)

... /... (lire la première partie)PRODUIRE, POURRIR, MOURIR Si ces objections, fondées sur l'amour de la liberté, échouent à persuader les humanistes à tendance utilitariste ou même paternaliste, il en est d'autres que ceux-ci ne peuvent négliger. Le travail peut nuire gravement à votre santé. En fait, le travail est un meurtre de masse, un génocide. Directement ou indirectement, le travail va tuer la plupart des lecteurs de ces lignes. Les statistiques disent qu'entre 14000 et 25000 personnes meurent, aux État-Unis, dans... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 00:15 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 août 2004

Travailler, moi ? Jamais ! (1)

Le travail est la source de toute misère, ou presque, dans ce monde. Tous les maux qui se peuvent nommer proviennent de ce que l'on travaille - ou de ce que l'on vit dans un monde voué au travail. Si nous voulons cesser de souffrir, il nous faut arrêter de travailler. Cela ne signifie nullement que nous devrions arrêter de nous activer. Cela implique surtout d'avoir à créer un nouveau mode de voie fondé sur le jeu ; en d'autres mots, une révolution ludique. Par "jeu", j'entends aussi bien la fête que la créativité, la rencontre que... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 22:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 août 2004

Carpe socialiste, lapin libéral

Une dame philosophe - peu importe son nom, elle vaut ici de manière symptomatique... - vend ces temps-ci un peu partout son produit raffiné dans les cuisines du CNRS : le socialisme libéral. Un centre national et une recherche scientifique, voilà des cautions radicales ! Du sérieux : le jacobinisme centralisé et la méthode des sciences dures... Si la penseuse trouve, au lieu de chercher - comme souvent dans ce fromage -, gageons que l'époque va s'en trouver radicalement bouleversée.Résultats ? Dans les pages "idées" des quotidiens,... [Lire la suite]
Posté par Nemo Spirit à 17:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]